Publications

« J’aurais voulu photographier le rétro-futurisme prolétaire » by Niels Ackermann

Quick interview about my relationship to photography by Caroline Stevan, image specialist of Le Temps Read it on her blog Chambre avec Vues (In French)

J’aurais adoré voir le monde soviétique avant sa chute. C’est ce qui m’a poussé à visiter l’Est il y a quelques années: la quête de ces atmosphères que je ne connais que par quelques images, films et un gros paquet de stéréotypes. J’aurais vraiment beaucoup aimé voir comment on vit et comment on rêve la société à Berlin Est ou à Moscou dans les années 60. Ce rétro-futurisme prolétaire, j’aurais voulu le photographier.

L'Ange Blanc remporte le PrixPhoto 2015 by Niels Ackermann

Trois ans de travail sur la jeunesse de Slavutych, la ville la plus jeune d'Ukraine doublement récompensés par le Prix Photo 2015 de la fondation BAT. C'est en effet à la fois le premier prix et le prix du public qui récompensent ce reportage visant à offrir un regard différent et tourné vers l'avenir sur la pire catastrophe nucléaire de l'histoire, mais aussi un récit intime et universel sur le passage à l'âge adulte.

Cette magnifique récompense me confirme dans mon souhait de travailler sur des projets de long terme, en marge de l'actualité et donnent un rôle crucial aux rapports humains et aux transformations. 

 Zhenya (Evgeny) and Yulia kiss in front of their datcha during their wedding celebration with their friends.

Lengthy interview for Ukrainian website Telekritika by Niels Ackermann

© Maxim Lisoviy

© Maxim Lisoviy

Following a workshop organized with young free journalism organisation Free Press Ukraine on how to finance personal journalism projects, journalist Kateryna Tolokolnikova wanted to learn more about my Ukrainian projects and my background.

Her very long interview (in Ukrainian) gives exhaustive informations about the project in Slavutych, how it influenced my own life as well as my relationship to Ukraine.

You can read it here (in Ukrainian).

Partir à la pêche pour Le Monde by Niels Ackermann

Pêche matinale sur le Léman. Sur une embarcation voisine, cernée par les mouettes, le frère d'Eric Jacquier pêche les Perches. Mardi passé, Le Monde m'a envoyé à la pêche sur le Léman avec Eric Jacquier, un des pêcheurs des grands chefs de la région. L'occasion de réaliser deux vieux rêves d'un coup. D'abord de faire un reportage sur la pêche, mais aussi de réaliser une commande pour Le Monde (qui s'est d'ailleurs transformé le jour même en deux commandes puisque j'ai encore réalisé le même jour un portrait de Benoît Violier qui paraîtra prochainement). J'avais déjà eu une ou deux images publiées dans ce journal, mais il s'agissait d'archives et non de commandes originales.

Le journal a compilé certaines des images de ce reportage dans un petit portfolio sur leur site. Ca me fait vraiment très plaisir. C'est juste dommage qu'ils n'aient pas mis l'image ci-dessus qui est une de mes préférées de la série. Le sujet de la pêche était totalement nouveau pour moi (si j'adore les poissons, je dois -honteusement- admettre que j'en ai rarement vu en dehors d'une assiette) et que j'approfondirais très volontiers durant les prochains mois.

La Parade, les coulisses d'une photo by Niels Ackermann

Chaque année, lors du Concours Hippique International, L'Hebdo publie Paddock, un compte-rendu quotidien sous la forme d'un mini magazine distribué gratuitement à tous les spectateurs. On y trouve des informations pratiques, des interviews et analyses des résultats de la veille, et, ce qui m'intéresse particulièrement, une page carte blanche offerte à un photographe différent chaque jours. Avec mes collègues de Rezo, nous participons à ces cartes blanches depuis quelques années.

L'an passé, j'avais fait une vue aérienne des écuries. C'était amusant, mais j'avais envie de pousser l'idée plus loin cette année en faisant une image complètement fausse. Le jour avant de venir, j'ai réuni quelques images faites l'an passé pour tester la faisabilité de mon idée. Vendredi, il ne me restait plus qu'à faire rapidement les quelques vues dont j'avais besoin (un maximum de chevaux différents dans des angles différents) puis d'assembler le tout. 10 minutes de prises de vues, 3-4h de montage photoshop. Ca change énormément de ce que je fais d'habitude, les photos ayant un but journalistique ne pouvant être altérées de cette manière, mais je me suis bien amusé et je sais déjà comment je vais décliner ça en septembre pour les masters de golf de Crans Montana où l'Hebdo nous offre le même espace de liberté.

Si vous voulez voir à quoi ressemble la réalisation de cette image, j'ai compilé environ 3h de retouche en trois minutes cinquante:

La Parade - Making of from Niels Ackermann on Vimeo.

Dans le monde du Bike Polo pour Swissinfo by Niels Ackermann

Quelques jours avant mon retour du Cameron, Swissinfo m'a contacté pour réaliser un diaporama sonore sur le thème du bike polo. Un sujet que j'avais déjà traité pour moi puis pour l'Illustré. C'est ma première expérience "animée" pour une commande, et j'ai eu la chance de pouvoir la faire de manière assez confortable: Laureline, une journaliste, s'occupait de la prise du son et c'est swissinfo qui s'est chargé du montage.

Merci à tous les amis bikers, à la vélopostale et en particulier à Laurent pour leur accueil toujours aussi chaleureux.

[video width="700" height="450" poster="http://nack.ch/blog/wp-content/uploads/2011/07/IMG_7444.jpg" mp4="http://media.swissinfo.ch/videos/swissinfo/2011/07/velopolo_f-30591894-1500k.m4v"]

L'article d'origine sur le site de swissinfo.