Un test du s90 au marché de Petrivka / by Niels Ackermann

Dernière journée à Kiev pour Tasha, la journaliste de l'hebdo. On est allés faire un tour au marché de Petrivka, que mon guide (papier) recommande pour son abondant choix de logiciels contrefaits ou de livres. Mais le marché est très vaste et on y trouve beaucoup d'autres choses, des habits surtout.

Sur les conseils de ma collègue, le 5d est resté dans le sac. Je me suis dit que c'était donc l'occasion d'essayer mon minuscule compact, le canon s90 en conditions. Voilà donc un petit exemple pour les amis qui demandaient depuis si longtemps une démo de ce que vaut le s90 en reportage.

Ce boulot n'est pas du tout représentatif de ce que je fais d'un point de vue qualitatif. Il n'est pas non plus très représentatif du marché. J'y ai surtout fait du "lèche échoppes", et je n'ai pas pris la peine de faire les photos les plus adéquates. Peut-être que j'y retournerai une fois pour faire une série avec mon vrai boitier, c'est vraiment une atmosphère très particulière qu'on ne voit jamais en Suisse. Il y a de quoi faire de splendides portraits des vendeurs dans leurs stands, entourés de magnifiques fourrures, de piles de CD ou DVD...

[nggallery id=8]

J'ai apprécié:

  • La discrétion de l'appareil. On peut vraiment faire des photos sans que personne ne se doute de rien.
  • La qualité des fichiers raw. Ils sont un peu trop contrastés à la base, mais sous lightroom, je leur applique un preset qui réduit les hautes lumières, éclaire les tons sombres et rajoute de la lumière d'appoint, ce qui me donne des fichiers étonnamment neutres qui peuvent ensuite être bien retouchés.
  • Le grain qui, bien que présent et assez visible dans la sensibilité à laquelle j'ai travaillé (500 iso) reste plutôt joli et ne détruit pas trop les détails.
  • La mesure auto assez bonne dans l'ensemble. J'ai travaillé en mode P que je corrigeais de + ou - 1 diaph, sans trop de soucis.
  • L'autonomie de la batterie. L'appareil reste toute la journée dans la poche de ma veste, relativement peu abrité de températures autour de 0°C. Et pourtant j'ai eu à recharger pour l'instant une seule fois ma batterie depuis mon arrivée en Ukraine il y a 10 jours. Et c'était plus pour être sûr qu'elle soit pleine que parce qu'elle en avait vraiment besoin.
  • Les molettes sont assez utiles, mais paradoxalement j'utilise beaucoup plus celle de l'arrière du boitier que celle qui est autour de l'objectif. Très bien pensée, mais elle tombe mal sous les doigts quand on shoot depuis le ventre.

J'ai moins apprécié:

  • Le délai au déclenchement (surtout quand il faut faire le focus)
  • Le fait que si j'éteins l'appareil dans un mode (P S A ou M), et que je le rallume, il garde tous les réglages d'avant l'extinction sauf le zoom, qui revient en grand angle. C'est souvent trop large pour moi, je préfère le 35mm au 28. On peut enregistrer un niveau de zoom avec le mode custom, mais ça fige d'autres réglages aussi.
  • La balance des blancs auto qui vire pas mal sur les bleus.
  • La profondeur de champ propre aux compacts. On voit tout net (et en même temps rien n'est fantastiquement piqué). Ca fait des images peu agréables à lire.

En conclusion, je ne me verrais pas faire entièrement un sujet avec cet appareil. Il est très bon pour un compact, mais il reste selon moi le genre de truc qu'on garde pour les conditions limites, typiquement celles où faire des photos peut être mal vu ou dangereux. Ce n'était pas le cas dans ce marché, qu'on se rassure. J'en ai fait durant l'été sans soucis.

Maintenant je serais très curieux de pouvoir essayer le panasonic GF-1 avec son 20mm f/1.7 et voir si le supplément de taille et de poids est compensé en qualité d'image et en rapidité.

EDIT: Je vois qu'il y a sur certains forums ou chez certains amis la question du choix entre G11 et S90. J'ai hésité pas mal avant d'acheter le S90. Le boitier plus massif du G11 permet une meilleure prise en main et la griffe flash permet de mettre un petit viseur optique. Mais c'est à peu près les seuls avantages que je dois reconnaitre au G11 sur le S90. En dehors de ça, il est plus gros, plus lourd, son optique est moins lumineuse en grand angle (or je travaille toujours entre 28 et 35mm), plus cher. La différence de volume, poids et prix n'est pas compensée par un gain qualitatif au niveau des images produites. Et les images issues de compact, pour moi ça reste des images de compact.

Donc partant de ce constat, tant qu'a avoir un appareil qui produira des images "bonnes sans plus", autant qu'il soit vraiment compact et que je puisse l'avoir toujours sur moi sans déformer mes poches de veste. C'est pour ces raisons que j'ai opté pour le S90, et je reste convaincu d'avoir fait le bon choix.

Le G11 a un volume et un poids assez proche du Lumix GF-1 équipé du 20mm. Mais la qualité d'image du GF-1 semble d'après ce que j'ai pu voir bien supérieure à ce que produit le G11. Mais cela fera très certainement l'objet d'un nouvel article à mon retour en Suisse.