Yulia des blés / by Niels Ackermann

Ca y est, j'y suis! Pour l'instant tout se déroule à merveille, malgré mes craintes. L'avion de Munich à Kiev a eu deux heures de retard à cause de la glace sur la piste d'atterrissage de Kiev. Effectivement, la piste était encore bien verglacée à notre arrivée. S'en est suivi le passage à la douane: 30 minutes d'attente. Les douaniers du coin prennent leur tâche (ouvrir le passeport, faire un tampon, tamponner la feuille où on dit qu'on est touriste, nous rendre tout ça) très à coeur et font durer le plaisir. Au moins une minute par personne.

Puis, ce sont les bagages qui se sont fait attendre: encore une vingtaine de minutes.

Puis le trajet en bus jusqu'à la gare, ralenti par la circulation et la neige, il a duré un peu plus d'une heure. Mais bon, ça repose. Heureusement, la réception de l'hôtel était encore ouverte à mon arrivée. Je soupçonne d'ailleurs la standardiste (une très sympathique babouchka) de se rappeler de moi. On était venus au même endroit cet été Romain et moi. Nous avions la chambre 408, j'ai la 508 et les meubles sont absolument identiques.

Sinon, c'est très joli une ville comme Kiev sous trente centimètres de neige. On dirait un peu une espèce de super-Verbier. D'ailleurs, j'ai croisé dans le métro deux snowboarders: Sergueï et Roman. J'irai voir demain l'endroit où ils vont surfer. Ca a l'air près du centre. J'ai profité qu'ils parlent anglais pour leur demander si ils suivent un peu la campagne présidentielle, mais non, les jeunes ukrainiens sont comme les jeunes européens (en tout cas eux), ils s'en foutent complètement.

Mais visiblement tout le monde ne s'en fout pas, à voir le nombre hallucinant d'affiches des candidats qu'on trouve dans les rues. Sur le trajet en bus entre l'aéroport et la gare (faudra d'ailleurs m'expliquer pourquoi ils ont construit cet aéroport aussi loin de la ville), j'ai pu me faire plusieurs fois le tour de tous les candidats. Je soupçonne que la crise y soit pour quelque chose. Le prix des espaces publicitaires a chuté avec la chute de la demande.

Il y a une affiche magnifiquement kitch de Yulia avec un tigre des neiges, tiré de sa publicité (qui passe Vraiment à la télé, je confirme):

Vous pouvez trouver la traduction de cette pub sur cet excellent blog.

Sinon dans les autres, il y a celles du candidat Arseniy Yatseniuk que j'arrive pas tellement à comprendre. Des lignes en diagonales dans des couleurs très militaires, une typo style stencil qui va aussi dans cet esprit. On dirait un peu des affiches tirées du jeu Half Life. Je vous montrerai ça demain.

Maintenant, je vais essayer de trouver un truc à manger (il est 23h40) et voir un peu sur Maydan si il y a des choses qui se préparent pour demain.